Jornee Mondiale de l'enfance-201120-©Fab
Jornee Mondiale de l'enfance-201120-©Fab

Describe your image

press to zoom
Journee Mondiale de l'enfance-201120-©Fa
Journee Mondiale de l'enfance-201120-©Fa

Describe your image

press to zoom
Jornee Mondiale de l'enfance-201120-©Fab
Jornee Mondiale de l'enfance-201120-©Fab

press to zoom
Jornee Mondiale de l'enfance-201120-©Fab
Jornee Mondiale de l'enfance-201120-©Fab

Describe your image

press to zoom
1/7

Journée Mondiale des Droits de l’Enfant : La Première Dame Martine Moïse, championne de la protection de l'enfant.

C’est dans une ambiance conviviale et chaleureuse, où l'animation musicale était assurée par l’artiste BIC, que l’Institut du Bien Etre Social et de Recherche (IBESR) a célébré la Journée Mondiale des Droits des Enfants, ce vendredi 20 novembre 2020, à l'hôtel Karibe.

La cérémonie s’est déroulée en présence de l’invitée  d'honneur, la Première Dame de la République et d’autres officiels comme la Ministre des Affaires Sociales et du Travail, le Représentant de l’Unicef en Haïti, des Représentants des Organisations du secteur de protection des enfants, des Partenaires au Développement, des  Experts, des membres de la presse, des enfants, des parents et de quelques invités.

C’était l'occasion pour l'IBESR de mettre les projecteurs sur les interventions sans relâches et les actions entreprises par la Première Dame Martine Moïse durant ces dernières années pour aboutir à des réformes dans le secteur de la Protection. Pour honorer la Première Dame, l'IBESR lui a décerné une médaille d'honneur Nationale à titre de Championne de la protection de l'enfant »

La Première Dame qui n'a jamais ménagé ses efforts en vue d'entreprendre des initiatives pour défendre la dignité et les droits des enfants haïtiens, accorde une attention soutenue à cette date. Dans son discours de circonstances, elle a rappelé que chaque enfant haïtien quel que soit son origine sociale, son sexe, sa religion, doit jouir des mêmes droits tels que : le droit à une protection spéciale, le droit à une identité et à vivre en famille, le droit à l’éducation, le droit à la liberté d’opinion et d’expression.

 « Chers acteurs,  La mise en commun de nos efforts doit permettre de créer les conditions sociales, économiques et culturelles favorables  au  respect des droits des enfants. Une opportunité de taille s'offre à nous de donner le ton afin que toute la société haïtienne puisse écouter la voix des enfants. »  a-t-elle déclaré. A noter qu'elle a aussi encouragé la presse à jouer son rôle à travers la diffusion des spots d'éducation et de sensibilisation sur les droits des enfants.

Après l'allocution de la Première Dame, la cérémonie s'est poursuivie avec la présentation du code de la protection de l'Enfant faite par les enfants, adolescents et Jeunes d'Enpak, d'Idejen, d'Eneph, de Toya, d'Agen et U-Reports.  Il s’est egalement tenu un dialogue autour de l'actualisation du code, une session d'hommage à des organisations et personnalités.  La cérémonie s’est terminé avec le spectacle du tres apprécié chanteur Jean Jean Roosevelt accompagné du groupe Les Enfants épanouis.