1/7

La Première Dame Martine Moïse commémore la Journée Internationale des Femmes Rurales dans le Nord-ouest.

Sous la direction du Ministère à la Condition Féminine et aux Droits de la Femme (MCFDF), s’est déroulée une cérémonie de commémoration de la Journée Internationale des Femmes Rurales, ce mardi 20 octobre 2020, à Bion, 1ère section communale de la commune de Chansolme, dans le département du Nord-Ouest avec la participation de la Première Dame, du Premier Ministre, du Ministre de l’Environnement, du Ministre a Condition Feminine et aux droits des femmes, des organisations internationales et des agricultrices de la zone.

La Journée Internationale des Femmes Rurales, célébrée cette année sous le thème « Infrastructures durables, accès aux services publics et protection sociale au service de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes et des filles des régions rurales »  et le thème national : « Fanm peyizan, se poto mitan peyi Dayiti », vise à reconnaître le rôle important des femmes rurales dans le développement agricole et rural pour l'amélioration de la sécurité alimentaire et l'élimination de la pauvreté.

Entant que fille du Nord-ouest, qui puise ses origines dans le milieu rural, la Première Dame Martine Moïse a souligné pour les invités à la cérémonie qu’elle a eu la chance de côtoyer tout au long de sa vie, des paysannes, symboles de la force motrice du développement de leur communauté et de leur pays.

Son expérience personnelle dans le milieu, lui a permis de constater que malgré les défis dus au manque de ressources matérielles, économiques, la carence éducative et les difficultés liées aux crises environnementales, sanitaires, sociopolitiques, les femmes haïtiennes en milieu rural ont depuis longtemps apporté leur contribution significative à l'économie nationale, grâce à leur implication et leur main-d’œuvre dans le secteur agricole.

Pour encourager les femmes rurales du Nord-ouest, Madame Moïse s’est adressée avec elle de la sorte : « Fanm Nodwès parèy mwen yo, ki sòti nan menm rasin ak mwen, jodia, mwen vle nou  fè yon chèn solidarite, se poutet sa, mwen ankouraje nou reprann aktivite jaden nou yo, rebwaze peyi a, plante manje, se sa kap chanje lavi nou. Latè se richès nou, sa li pwodwi ap ede nou jere fanmi nou, bay pitit nou ledikasyon ak lavi miyò. Ann fè yon feso, pou nou kapab kontinye bay ekonomi nou an bourad, pou nou chanje lavi fanmi nou, kominote nou ansanm ak peyi nou.  Mwen wete Chapo mwen byen ba, devan nou tout Fanm Peyizan ki la jodia. Mwen vle nou konen nou se Motè devlopman peyi Dayiti. »